Deutsch  English  Espagnol  francaise
 

Anthrène du bouillon blanc (Anthrenus verbasci)

Biologie:

L’anthrène du bouillon blanc, long d'environ 3 mm, se caractérise par son aspect bariolé.  Sur ses élytres se dessinent des motifs blancs, jaunes et marrons. Les larves lucifuges pouvant atteindre 5 mm ont un corps entièrement velu et portent à l'extrémité arrière une longue touffe de poils en pointe de flèche. Les anthrènes cherchent, une fois métamorphosés, la lumière et se trouvent le plus souvent à proximité de la fenêtre. Au printemps et en été, ils se nourrissent du pollen des fleurs à l’extérieur avant que les femelles ne pénètrent à nouveau dans les habitats pour la pondaison.  Des espèces parentes, telles que les anthrènes des musées (Anthrenus museorum) ou les anthrènes (Anthrenus scrophulariae) présentent un développement, un mode de vie et des dégâts très similaires à ceux de l'anthrène du bouillon blanc.

Nuisances:

Les larves se nourrissant en premier lieu de produits d'origine animale, tels que la laine, les poils, les plumes, d'oiseaux morts et insectes, de fourrures, d'os et cuir et provoquent d’importants dégâts au niveau des textiles, des fourrures, etc. En outre, elles peuvent causer d’importants dégâts sur des animaux naturalisés (préparations des musées) et dans les collections d’insectes.

Retour